Montants indexés à l'impôt des personnes physiques pour les exercices d'imposition 2021 et 2022

Montants indexés à l'impôt des personnes physiques pour les exercices d'imposition 2021 et 2022

Vous ne trouverez dans le présent aperçu des principaux montants indexés à l'impôt des personnes physiques que les montants fédéraux. Les réductions d'impôt et autres dont le montant est déterminé par les Régions n'y sont pas reprises.

Vous trouverez ci-après les montants pour l'exercice d'imposition 2022, soit vos revenus pour cette année (2021). Après chaque montant, vous trouverez entre parenthèses le montant indexé pour l'exercice d'imposition 2021 (revenus de 2020). Fin 2020, le gouvernement a gelé l'indexation de plusieurs montants, des réductions d'impôt pour la plupart.

Quotité du revenu exemptée d'impôt et situation familiale

1. Quotité du revenu exemptée d'impôt et quotité du revenu exemptée d'impôt majorée

• Quotité du revenu exemptée d'impôt : 9 050 euros (8 990 euros)
• Majoration de la quotité du revenu exemptée d'impôt pour les contribuables handicapés : 1 650 euros (1 630 euros)

2. Personnes à charge

• Majoration de la quotité du revenu exemptée d'impôt pour personnes à charge :
- un enfant : 1 650 euros (1 630 euros) ;
- deux enfants : 4 240 euros (4 210 euros) ;
- trois enfants : 9 500 euros (9 430 euros) ;
- quatre enfants : 15 360 euros (15 250 euros) ;
- plus de quatre enfants (supplément par enfant) : 5 860 euros (5 820 euros).

• Majoration supplémentaire pour enfants de moins de trois ans (pour lesquels le contribuable ne déduit pas de frais de garde) : 610 euros (610 euros)
• Pour toute autre personne à charge : 1 650 euros (1 630 euros)
• Majoration de la quotité du revenu exemptée d'impôt pour un isolé avec enfants à charge : 1 650 euros (1 630 euros)

• Montant maximum des ressources nettes (enfants à charge) :
- montant par défaut : 3 410 euros (3 380 euros) ;
- montant majoré pour l'enfant d'un isolé : 4 920 euros (4 880 euros) ;
- montant majoré pour l'enfant handicapé d'un isolé : 6 240 euros (6 200 euros) ;
- montant des rentes alimentaires non pris en compte dans les ressources : 3 410 euros (3 380 euros) ;
- montant des rémunérations d'étudiant jobiste non pris en compte dans les ressources : 2 840 euros (2 820 euros).

3. Quotient conjugal et conjoint aidant

• Quotient conjugal : 11 170 euros (11 090 euros)
• Montant maximum des revenus de la propre activité professionnelle du conjoint aidant : 14 510 euros (14 400 euros)

Montant maximum des frais professionnels forfaitaires

• Salariés et indépendants avec bénéfices : 4 920 euros (4 880 euros)
• Indépendants avec profits et conjoints aidants : 4 320 euros (4 290 euros)
• Dirigeants d'entreprise : 2 590 euros (2 580 euros)

Tranches d'imposition pour l'exercice d'imposition 2022

25 % sur la tranche jusqu'à 13 540 euros (13 440 euros) ;
40 % sur la tranche jusqu'à 23 900 euros (23 720 euros) ;
45 % sur la tranche jusqu'à 41 360 euros (41 060 euros) ;
50 % sur la tranche supérieure à 41 360 euros (41 060 euros).

Montants non indexés

• L'exonération pour chèques repas, éco-chèques, chèques ALE et chèques culture
• L'indemnité kilométrique de 0,15 euro pour les déplacements domicile-lieu de travail
• Les rémunérations maximales de dirigeant d'entreprise d'un étudiant-indépendant
• Les maxima du tax shelter pour starters et entreprises de croissance
• Les plafonds de la réduction du Pr. I. pour habitation modeste
• Le maximum du crédit d'impôt à l'IPP

Saut d'index

Parallèlement, un saut d'index s'applique pour toute une série de dépenses. Il s'agit entre autres de l'exonération pour dividendes perçus et dépôts d'épargne, et de la réduction d'impôt pour libéralités.

La réduction d'impôt pour épargne-pension a quant à elle été indexée une dernière fois. Pour l'épargne-pension constituée en 2020, les plafonds applicables sont de 990 euros (pour la réduction d'impôt au taux de 30 %) et de 1 270 euros (pour la réduction d'impôt au taux de 25 %). Ce seront également les plafonds applicables pour l'épargne-pension constituée en 2021.

Le saut d'index court jusqu'à l'exercice d'imposition 2024 (revenus 2023). Ces montants seront ensuite à nouveau indexés (mais en partant des revenus de 2023 et non de ceux de 2020).

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]